baguette


baguette

baguette [ bagɛt ] n. f.
• 1510; it. bacchetta, de bacchio « bâton », lat. baculum
1Petit bâton mince et flexible. badine, canne, jonc, 1. stick, verge. Baguette d'officier. Loc. Commander, mener les gens à la baguette, avec autorité et rigueur.
♢ BAGUETTE MAGIQUE, servant aux fées, enchanteurs et magiciens pour accomplir leurs prodiges. Loc. D'un coup de baguette magique, d'un coup de baguette : comme par enchantement. « Les Capétiens n'allaient pas, d'un coup de baguette magique, guérir les effets de l'anarchie » (Bainville). Baguette des sourciers.
Baguette de chef d'orchestre : bâton mince avec lequel il dirige. « La baguette du chef d'orchestre fait taire la cacophonie des instruments » (Quignard). Loc. Être à la baguette : diriger.
♢ BAGUETTES DE TAMBOUR : les deux petits bâtons avec lesquels on bat la caisse. — Par anal., fam. Des cheveux raides comme des baguettes de tambour, très raides.
2Petite moulure arrondie ou plate. moulure. Baguette d'angle. Baguettes décoratives, baguettes sculptées. 2. frette, listel, membron. Baguette dissimulant les fils électriques.
3Ornement linéaire vertical sur les côtés d'un bas, d'une chaussette.
4(En France) Pain long et mince. ficelle, 1. flûte. Une demi-baguette.
5Chacun des deux instruments en forme de baguette avec lesquels on mange en Extrême-Orient. Manger du riz avec des baguettes.
6Baguette d'encens.

baguette nom féminin (italien bacchetta, du latin baculum, bâton) Petit bâton mince, flexible ou non : Baguette de coudrier. Baguettes de tambour. Populaire. Jambe. Chacun des deux bâtonnets de bois, de plastique, d'ivoire, etc., qui tiennent lieu de couvert dans les pays d'Extrême-Orient. Pain d'environ 300 g, de forme très allongée. Architecture et Arts décoratifs Petite moulure arrondie, unie ou décorée. Bijouterie Diamant rectangulaire, taillé à vingt-cinq facettes. Industrie du bois Tringle ou latte, en bois blanc, séparant chaque lit de bois au cours du séchage. Chaussure Pièce du dessus de la tige, couvrant et renforçant la piqûre de jointage de l'arrière des quartiers. Habillement Ornement vertical, sur le côté d'un bas ou d'une chaussette. Menuiserie Petite moulure cylindrique réalisée sur une pièce. (Une variété, la baguette d'angle, s'emploie pour protéger les arêtes des murs.) Musique Partie principale de l'archet. Bâton de chef d'orchestre. Bâton à l'extrémité renflée, servant à frapper certains instruments (tambour, xylophone). Occultisme Symbole et instrument de la force du magicien, métamorphose de sa force sexuelle. En radiesthésie, et plus particulièrement en sourcellerie, branche de bois (le plus souvent de coudrier) recourbée en forme de U ou de Y, qui, par ses mouvements entre les mains de l'opérateur, signale la présence de l'objet recherché. ● baguette (expressions) nom féminin (italien bacchetta, du latin baculum, bâton) Baguette magique, baguette noire et blanche, accessoire traditionnel du prestidigitateur. Familier. Baguettes de tambour, cheveux longs et raides. Un coup de baguette (magique), de façon immédiate et quasi surnaturelle. Familier. Marcher à la baguette, obéir sans discuter. Familier. Mener, faire marcher quelqu'un à la baguette, le mener rudement. Baguette de fusil, tige de bois ou d'acier servant autrefois à enfoncer la charge d'un fusil, aujourd'hui à le nettoyer. ● baguette (synonymes) nom féminin (italien bacchetta, du latin baculum, bâton) Petit bâton mince, flexible ou non
Synonymes :
Industrie du bois. Tringle ou latte, en bois blanc, séparant chaque lit de...
Synonymes :
- épingle

baguette
n. f.
d1./d Bâton mince et flexible.
Fig. Mener (qqn) à la baguette, d'une manière impérieuse et rigide.
|| Baguettes de tambour: petits bâtons avec lesquels on bat du tambour.
|| Baguette de chef d'orchestre, pour diriger les musiciens.
|| Baguette magique: attribut des magiciens et des fées.
d2./d Pain allongé de 250 g. Syn. (Maghreb) miche.
d3./d ARCHI Petite moulure ronde, unie ou ornée.
d4./d TECH Moulure de menuiserie.
|| Baguette électrique, pour protéger et dissimuler des fils électriques.
|| Baguette de soudure: tige utilisée comme métal d'apport pour le soudage.

⇒BAGUETTE, subst. fém.
I.— Petit bâton mince et allongé, souvent flexible, servant à des usages variés. Baguette flexible, baguette d'osier, de jonc (BESCH. 1845) :
1. Scapin taillait de son couteau une baguette qu'il dépouillait d'écorce et qui devait servir de broche.
T. GAUTIER, Le Capitaine Fracasse, 1863, p. 159.
Fam., p. iron. Ses cheveux frisent comme des baguettes, avoir les cheveux en baguettes. Avoir des cheveux très raides :
2. Il y a le violoniste hongrois Reminy, avec sa tête glabre de prêtre et de diable; il y a son accompagnateur, un petit bonhomme gras et douteux, éphébique et féminin, avec sa tête d'Alsacienne, les cheveux blonds, en baguettes, tombant droit de la raie du milieu de sa tête, ...
E. et J. DE GONCOURT, Journal, 1865, p. 158.
A.— Usages cour.
1. COST. Élément complétant certaines tenues officielles, certains uniformes; p. ext. signe de ces fonctions officielles :
3. Ce fonctionnaire, magnifiquement vêtu de drap noir, en culotte noire, en bas de soie noire, à manchettes blanches, décoré d'une chaîne d'argent à laquelle pendait une médaille, cravaté d'une cravate de mousseline blanche très correcte, et en gants blancs; ce type officiel, frappé au même coin pour les douleurs publiques, tenait à la main une baguette en ébène, insigne de ses fonctions, et sous le bras gauche un tricorne à cocarde tricolore. — Je suis le maître des cérémonies, dit ce personnage d'une voix douce.
BALZAC, Le Cousin Pons, 1847, p. 288.
SYNT. La baguette d'un huissier, d'un bedeau (Lar. 19e, Lar. encyclop.). Baguette noire. Celle du premier huissier du roi ou de la reine en Angleterre (Lar. 19e, Lar. encyclop.). Baguette blanche (vx). Sorte de bâton de justice en ivoire que les juges d'un tournoi portaient et qu'ils levaient en signe d'arrêt du combat (cf. Lar. 19e, Lar. encyclop.).
Au fig.
a) Emblème de l'autorité du commandement. (Vx) tenir la baguette (Lar. 19e) :
4. Cependant, ceux du Mont des Réformateurs, qui composaient la seigneurie, tenaient ferme la baguette du commandement...
A. FRANCE, Le Puits de Sainte Claire, 1895, p. 247.
b) Mener, commander à la baguette. Mener durement. Obéir, marcher à la baguette. Obéir sans discuter (d'apr. Ac. 1835-1932, Lar. 19e, LITTRÉ, Nouv. Lar. ill.) :
5. Vous êtes d'une famille qui aime assez à dominer; et, si j'eusse voulu me laisser faire, on aurait fini par me mener à la baguette.
LECLERCQ, Proverbes dramatiques, L'Humoriste ou Comme on fait son lit on se couche, 1835, 4, p. 407.
Rem. Dans certains de ces syntagmes (obéir à la baguette), il semble qu'en fr. mod. l'image du chef d'orchestre se soit substituée à celle du chef militaire.
2. MAGIE, p. anal.
a) Baguette magique, baguette de fée, d'enchanteur. Baguette grâce à laquelle les fées, les enchanteurs sont censés accomplir des enchantements, des sortilèges :
6. ... la baronne contemplait son fils avec complaisance, souriante et sereine comme si elle tenait en son pouvoir la baguette magique qui devait relever les tours de son château et rendre à Raoul la fortune de ses ancêtres.
SANDEAU, Mlle de la Seiglière, 1848, p. 52.
Au fig. Baguette magique, d'un coup de baguette (magique). Bouleversement si extraordinaire et si rapide qu'il paraît surnaturel :
7. Une révolution n'est pas un coup de baguette magique substituant instantanément un ordre nouveau, juste et démocratique, à l'ancien état de choses. C'est une « phase » ayant une certaine durée pendant laquelle le premier devoir est de se maintenir contre l'ennemi intérieur et l'ennemi extérieur, ...
G. VEDEL, Manuel élémentaire de dr. constitutionnel, 1949, p. 196.
Spéc. Baguette de Circé. Par allusion à un épisode de la mythologie (cf. P. LEROUX, De l'Humanité, t. 1, 1840, p. 118).
b) Baguette divinatoire. Baguette de coudrier flexible dont se servent les sourciers (cf. BALZAC, Louis Lambert, 1832, p. 94).
3. MUS., gén. au plur.
a) Baguettes de tambour, de timbale, de tympanon, de tambourin, de psaltérion. Petites tiges de bois dur, terminées par un bout en forme d'olive dont se servent les musiciens pour jouer des instruments à percussion (cf. LOUYS, Aphrodite, 1896, p. 150). Baguettes d'une grosse caisse (ROB.).
P. ext. Au premier coup de baguette, ils furent sur pied (Ac. 1835-1932), s'armer au premier coup de baguette (Lar. 19e).
Au fig. Baguettes de tambour (cf. I fam.).
b) Baguette (de chef d'orchestre). Bâtonnet servant à diriger les musiciens :
8. Cécile commence à jouer. Le piano bâille vers la foule, tel un monstrueux coquillage, et ceux qui sont au ras de la scène voient les doigts de la jeune femme reflétés dans le bois luisant du couvercle ainsi que dans un sombre miroir. Cécile ne regarde pas ses mains. Elle ne regarde pas non plus la baguette du chef d'orchestre. Les yeux de Cécile cherchent, dirait-on, quelque chose dans la pénombre de la salle.
G. DUHAMEL, Chronique des Pasquier, Cécile parmi nous, 1938, p. 223.
4. Gén. au plur. [Usages de la table] Baguettes. Paire de petits bâtons minces dont les Asiatiques se servent pour manger et qui remplacent les couverts des Occidentaux. Manger du riz avec des baguettes :
9. ... ils se servent, comme les Chinois, de petites baguettes pour manger.
Voyage de La Pérouse, t. 4, 1797, p. 76.
B.— Usages spéc.
1. ARM., vx.
a) Techn. Baguette de fusil, de pistolet, d'arquebuse, d'arbalète. Tige de bois ou d'acier qui sert à enfoncer la charge dans des armes anciennes se chargeant par la bouche, ou à les nettoyer :
10. Les voisins ont pu le voir qui chargeait son arme, versant la poudre, bourrant, faisant aller de haut en bas sa baguette dans le canon, assis sur une des marches de son escalier, ...
RAMUZ, Derborence, 1934, p. 167.
b) Au plur. Baguettes ou peine des baguettes, châtiment des baguettes. Châtiment infligé à des soldats, des prisonniers et consistant à les faire passer, les épaules nues, entre deux rangs de soldats qui les frappaient avec des baguettes. Passer, faire passer un soldat par les baguettes (Ac. 1798-1878, BESCH. 1845), passer par les baguettes (Lar. 19e); les baguettes de discipline :
11. Je présenterois bien volontiers, je vous l'assure, à Smi, le plan d'une vaste serre, qui seroit établie dans la capitale, et destinée exclusivement à produire le laurier nécessaire pour fournir des baguettes de discipline à tous les bas-officiers de l'armée russe.
J. DE MAISTRE, Les Soirées de Saint-Pétersbourg, t. 2, 1821, p. 12.
Au fig. Être en butte aux coups de langue, aux plaisanteries, aux injures (cf. Lar. 19e). Elle a passé par toutes les baguettes du quartier (Lar. 19e).
2. CHASSE ET VÉN. Bâton qui sert aux fauconniers, à battre les buissons pour faire partir le gibier et à écarter les chiens.
II.— P. ext. et anal. de forme
A.— Usages cour.
1. ALIM. Baguette (de pain). Pain long et mince d'environ 300 grammes. Acheter une baguette.
2. COUTURE
a) Petite ganse qui recouvre la couture d'un pantalon :
12. ... l'original de ce portrait venait d'obtenir une place de conseiller de préfecture, et il s'agissait de remplacer sur son habit la baguette en argent par une petite broderie en soie bleue; ...
JOUY, L'Hermite de la Chaussée d'Antin, t. 5, 1814, p. 122.
b) Ornement linéaire vertical sur les côtés d'un bas, d'un gant, d'une chaussette (cf. ROB. Suppl. 1970). Des gants blancs avec baguettes d'or (RENARD, Journal, 1908, p. 1211).
3. MENUIS., ÉBÉNISTERIE. Moulure de menuiserie qu'on applique sur les tentures, les papiers peints, etc., pour les maintenir ou les rehausser. Poser une baguette. En partic. Baguette d'angle. ,,Tringle en bois, arrondie à l'extérieur, creusée intérieurement et qui s'adapte aux arêtes des murs pour les protéger. La demi-baguette, placée au droit d'une arête, sert souvent d'encadrement par exemple à une embrasure de fenêtre`` (CHABAT 1881) :
13. Les murs étaient tendus d'une étoffe gris-perle à reflets de moire encadrée par une mince baguette d'or; ...
PONSON DU TERRAIL, Rocambole, t. 1, L'Héritage mystérieux, 1859, p. 152.
Moulure de menuiserie fournissant des cadres de tableaux, gravures, glaces. Deux grandes gravures... encadrées d'une baguette d'or (ZOLA, La Curée, 1872, p. 513); un secrétaire d'acajou à baguettes de cuivre (MAUPASSANT, Contes et nouvelles, t. 1, Nos lettres, 1888, p. 1105).
P. anal., CARROSSERIE. Moulure arrondie, ou fausse moulure dessinée sur la caisse d'une voiture avec de la peinture (d'apr. Nouv. Lar. ill.).
B.— Usages spéc.
1. ARCHIT. Petite moulure arrondie, simple ou décorée de feuilles de chêne, de laurier, etc. Baguette unie, baguette à rose, à ruban (Lar. 19e).
2. ASTROL. Baguette sidérale. Étroite tablette couverte de signes cabalistiques indiquant le cours des astres et dont se servaient jadis les astrologues.
3. CHIM. ,,Tige de verre pleine pour faire des supports, des agitateurs, etc.`` (DUVAL 1959). Baguette de verre (G. DUHAMEL, Chronique des Pasquier, Le Combat contre les ombres, 1939, p. 210).
4. JOAILL. ,,Diamant rectangulaire, taillé à vingt-cinq facettes``(Lar. encyclop.); ,,Lingot d'or ou d'argent réduit à la tréfilière`` (Lar. encyclop.) :
14. Si le brillant n'a que treize facettes sur le dessus et neuf en dessous, on lui dit simple taille ou non recoupé; il existe encore la taille en baguette, en marquise ou navette, en carré, en triangle, etc. Selon la dimension, un brillant peut être pourvu d'un nombre plus grand de facettes allant jusqu'à quatre-vingt, dont chaque groupe porte une dénomination particulière.
A. et N. METTA, Les Pierres précieuses, 1960, p. 46.
III.— Argot
A.— Les baguettes. Les jambes. Mettre les baguettes (mettre les jambes à son cou). S'enfuir (d'apr. ESN. Poilu 1919). Avoir les baguettes. Avoir peur (d'apr. ESN. Poilu 1919). En avoir plein les baguettes. Être excédé à force de marcher (d'apr. ESN. Poilu 1919).
B.— Divers. Avoir de la baguette. Avoir de la chance (d'apr. ESN. Poilu 1919). Avaler ses baguettes. Mourir (FRANCE 1907).
PRONONC. :[]. Enq. :/baget/.
ÉTYMOL. ET HIST. — 1. 1510 fig. à la baguette « (commander, faire obéir qqn) d'un seul signe » (CARLOIX, III, 10 ds LITTRÉ : Vous commanderez comme il vous plaira et à la baguette si vous voulez); 1606 baguette (NICOT : Baguette, est une verge longuette et desliée, qu'on porte communément à cheval); 1704 archit. et menuis. (Trév.); 2. 1694 « baguette divinatoire » (Père MENESTRIER, Des indications de la baguette pour découvrir les sources d'eau, les métaux cachés, les vols, les bornes déplacées, les assassinats, etc. ds Gde Encyclop., p. 1165); 1704 baguette divinatoire (Trév.); 1689 coup de baguette (SOMMER, Lex. de la lang. de Mme de Sévigné, t. 1, p. 87 : C'est où Honoré [le maître d'hôtel] triomphe [...] dans l'air du coup de baguette qui fait sortir de terre tout ce qu'il veut).
Empr. à l'ital. bacchetta (KOHLM., p. 30; WIND, p. 192; BRUNOT t. 2, p. 209; NYROP t. 1, § 43) « petit bâton » attesté dep. 1348-53 (BOCCACE, Décaméron, 3-2 ds BATT.). L'ital. lui-même se rattache prob. au lat. baculum « bâton » par l'intermédiaire d'un lat. vulg. baccus issu de bacculus (DEI. DEVOTO).
STAT. — Fréq. abs. littér. :544. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 712, b) 1 032; XXe s. : a) 812, b) 621.
BBG. — GOUG. Lang. pop. 1929, p. 70. — TOURNEMILLE (J.). Au Jardin des loc. fr. Vie Lang. 1959, p. 633. — WIND 1928, p. 192.

baguette [bagɛt] n. f.
ÉTYM. 1510, Carloix; ital. bacchetta, de bacchio « bâton »; lat. baculum.
1 Petit bâton mince et flexible. Badine, canne, houssine, jonc, stick (anglic.), verge. || Tenir une baguette à la main. || Coup de baguette. || Certains officiers publics dans l'exercice de leurs fonctions portaient une baguette ( Verge). || L'attribut de Mercure est une baguette surmontée de deux ailes. Caducée.
1 Une vipère étendue et semblable de loin à une baguette de bois tordu (…)
E. Fromentin, Un été dans le Sahara, I.
Loc. Commander, mener les gens à la baguette : commander avec autorité et rigueur.Obéir, se laisser mener à la baguette : obéir sans discuter.
2 Harlay, le premier président, menait ce grand corps (le parlement) à la baguette.
Saint-Simon, Mémoires, I, 133.
Vx. || Peine des baguettes : ancienne punition militaire qui consistait à faire passer le délinquant entre deux rangs de soldats qui le frappaient à coups de baguettes (syn. : verges). || Passer par les baguettes.
3 On lui demanda juridiquement ce qu'il aimait le mieux d'être fustigé trente-six fois par tout le régiment, ou de (…) Il se détermina (…) à passer trente-six fois par les baguettes (…)
Voltaire, Candide, II.
2 Emplois spéciaux. a Baguette magique, baguette de fée, baguette : la baguette avec laquelle les fées, les enchanteurs, les magiciens accomplissent leurs prodiges. — ☑ Loc. Accomplir qqch. d'un coup de baguette magique, d'un coup de baguette, comme par enchantement.
4 La femme de Montchevreuil était une grande créature maigre, jaune, qui riait niais, et montrait de longues et vilaines dents, dévote à outrance, d'un maintien composé, à qui il ne manquait que la baguette pour être une parfaite fée.
Saint-Simon, Mémoires, 4, 64.
5 Je vais d'un seul coup de baguette, endormir la vigilance, éveiller l'amour, égarer la jalousie, fourvoyer l'intrigue (…)
Beaumarchais, le Barbier de Séville, I, 6.
6 (…) donnez enfin à votre sympathie son plus large épanouissement : comme sous un coup de baguette magique vous verrez les objets les plus légers prendre du poids (…)
H. Bergson, le Rire, I, 1.
7 Les Capétiens n'allaient pas, d'un coup de baguette magique, guérir les effets de l'anarchie.
J. Bainville, Hist. de France, IV.
7.1 (…) il fut là — les ailes déjà repliées, parfaitement immobile — sans qu'ils l'aient vu arriver, comme s'il avait non pas volé jusqu'au balcon mais était subitement apparu, matérialisé par la baguette d'un prestidigitateur (…)
Claude Simon, le Palace, p. 7.
Baguette sidérale : étroite tablette, couverte de signes cabalistiques, dont se servaient les astrologues.
Baguette de coudrier des sourciers, ou (vieilli) baguette divinatoire : baguette utilisée en rhabdomancie.
7.2 Pour découvrir l'existence de filons extasiés dans les profondeurs mouvantes de ton corps mes doigts sont des baguettes de sourcier.
Michel Leiris, Haut mal, p. 61.
b Baguettes de tambour : les deux petits bâtons avec lesquels on bat la caisse.Baguettes d'une grosse caisse. Mailloche.Par compar. || Des cheveux comme des baguettes (de tambour) : des cheveux très raides.
La baguette du chef d'orchestre : bâton mince avec lequel il dirige.
c Anciennt. || Baguette de fusil, de pistolet : baguette dont on se servait pour enfoncer la charge que l'on mettait dans le canon des anciennes armes à feu.
8 On le (Candide) fait tourner à droite, à gauche, hausser la baguette, remettre la baguette, coucher en joue, tirer, doubler le pas, et on lui donne trente coups de bâton (…)
Voltaire, Candide, II.
d Techn. Baguette attachée à une fusée pour la faire monter en ligne droite. || Baguette d'artificier : petit tube de bois employé pour la confection de pièces d'artifice.
e Objet de forme fine et allongée.Chim. || Baguette de verre (des laboratoires). Agitateur; broche, jauge, tige, tringle, tube.
3 Ornement, forme allongée.
a Techn. (archit., menuis.). Petite moulure arrondie ou plate. Moulure. || Baguettes décoratives, baguettes sculptées. Asperge, chapelet, cordelière, frette, listel (menuis.), membron. || « Pièce lambrissée (…) aux murs décorés de baguettes à moulures… » (C. Simon).Spécialt. || Baguette électrique, dans laquelle on dissimule les fils électriques.
Moulure ou fausse moulure peinte, linéaire, sur une carrosserie de voiture.
b Cout. Ornement linéaire vertical sur les côtés (d'un bas, d'une chaussette). || Bas à baguettes à la mode vers 1920.
8.1 Que de souvenirs liés aux baguettes rouges des chaussettes bleues !
Giraudoux, les Aventures de Jérôme Bardini, p. 24.
4 (En France, notamment à Paris). Pain long et mince de 250 g. || Donnez-moi une baguette, une demi-baguette et deux croissants ( Flûte).
5 Généralt au plur. Chacun des deux instruments en forme de baguette avec lesquels on mange en Extrême-Orient. || Manger du riz avec des baguettes. || Une paire de baguettes. || Baguettes japonaises. Hashi.
8.2 La baguette a bien d'autres fonctions que de transporter la nourriture du plat à la bouche (qui est la moins pertinente, puisque c'est aussi celle des doigts et des fourchettes), et ces fonctions lui appartiennent en propre. Tout d'abord, la baguette — sa forme le dit assez — a une fonction déictique : elle montre la nourriture, désigne le fragment, fait exister par le geste même du choix, qui est l'index; mais par là, au lieu que l'ingestion suive une sorte de séquence machinale, où l'on se bornerait à avaler peu à peu les parties d'un même plat, la baguette, désignant ce qu'elle choisit (et donc choisissant sur l'instant ceci et non cela), introduit dans l'usage de la nourriture, non un ordre, mais une fantaisie et comme une paresse : en tout cas, une opération intelligente, et non plus mécanique.
R. Barthes, l'Empire des signes, p. 27.
6 Baguettes d'encens, de parfum, utilisées dans certaines cérémonies orientales.
9 On sent dès l'entrée l'odeur suave des baguettes de parfum que les prêtres brûlent constamment devant les dieux.
Loti, Mme Chrysanthème, XL, p. 202.
7 Diamant rectangulaire, à angles vifs. || Taille en baguette.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Baguette — Baguette …   Deutsch Wörterbuch

  • Baguette — Saltar a navegación, búsqueda Baguetes. Una baguette[1] (en francés literalmente ‘varilla’) o baguete …   Wikipedia Español

  • baguette — BAGUETTE. s. fém. Verge, houssine, bâton fort menu. Il avoit une baguette à la main. Baguette d Huissier. [b]f♛/b] On appelle Baguette d arquebuse, de fusil, de pistolet, Une sorte de baguette de fer, de bois, de baleine, etc. dont on se sert… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • baguette — BAGUETTE. s. f. Verge, houssine, baston fort menu. Il avoit une baguette à la main. il sortit de son logis avec une baguette. baguette d Huissier. baguette d arquebuse, de fusil, de pistolet. Baguette de fusée volante, C est la baguette qu on y… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Baguette — Sn Stangenweißbrot per. Wortschatz exot. (20. Jh.) Entlehnung. Entlehnt aus frz. baguette f. (eigentlich Stange, Leiste ), dieses aus it. bacchetta f. Stock, Stab , einem Diminutivum zu it. bacchio m. Stab , aus l. baculum (spl. baculus m.).… …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • baguette — 1727, a type of architectural ornament, from Fr. baguette (16c.), from It. bacchetta, lit. a small rod, dim. of bacchio rod, from L. baculum a stick (see BACILLUS (Cf. bacillus)). Meaning a diamond cut long is from 1926; that of a long, thin loaf …   Etymology dictionary

  • baguette — Baguette, f. est une verge longuette et desliée, qu on porte communément à cheval. l Italien dit Baccheta, et bagheta. Mais la baguette des veneurs est une verge plus renforcée que la dessusdicte, de la grosseur de deux ou trois poulces par la… …   Thresor de la langue françoyse

  • baguette — or baguet [ba get′] n. [Fr baguette, a rod < It bacchetta, dim. of bacchio, a pole, cudgel < L baculum, a stick: see BACILLUS] 1. a gem, etc. cut in the shape of a narrow oblong, often tapered at one end 2. this shape 3. a long, thin loaf… …   English World dictionary

  • Baguette — (fr., spr. Bagett), 1) Ruthe, Gerte; 2) Ladstock …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Baguette — (franz., spr. bagett ), Rute, Wünschelrute; Ladestock, hochstielige Tulpe …   Meyers Großes Konversations-Lexikon